1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 4.67 (3 Votes)

ZURICH - Le sélectionneur de l'équipe algérienne de football, le Belge Georges Leekens, a indiqué mercredi qu'il souhaitait assurer la qualification pour les quarts de finale de la Coupe d'Afrique des nations CAN-2017 au Gabon (14 janvier-5 février) au terme des deux premiers matchs, avant le dernier rendez-vous du premier tour face au Sénégal.

"Les Sénégalais pratiquent un beau football. Je veux gagner les deux premiers matches avant de les affronter, pour être déjà qualifié. Honnêtement, je ne pense pas que nous pourrons les battre. Ce sera en tout cas un match très compliqué", a affirmé le coach national au site officiel de la Fédération internationale de football (Fifa).

A la CAN-2017, l'Algérie évoluera dans le groupe B, domicilié à Franceville, en compagnie de la Tunisie, du Sénégal et du Zimbabwe.

Les Verts entameront la compétition le 15 janvier face au Zimbabwe avant de donner la réplique à la Tunisie le 19 janvier puis au Sénégal le 23 janvier.

"Le match face au Zimbabwe sera crucial. Tout le monde parle de la Tunisie et du Sénégal, mais je pense qu’il faut se méfier de cet adversaire. Je connais bien la sélection tunisienne car je l’ai entraînée il n’y a pas longtemps. Ses joueurs n'ont pratiquement plus de secrets pour moi. C’est une équipe redoutable, qui a bien joué ces derniers mois. Ce sera un match particulier pour les deux pays, compte tenu de la proximité géographique", a-t-il ajouté.

Dégageant une certaine sérénité à la veille du départ pour le Gabon, le successeur du Serbe Milovan Rajevac estime que l'équipe a fini par trouver son équilibre, soulignant qu'elle était capable de faire bonne figure durant cette 31e CAN.

"Nous avons retrouvé notre équilibre, après des débuts difficiles en qualifications pour la Coupe du Monde. Nous savons que la CAN est complètement différente des autres compétitions. L’Algérie répondra présent, mais je ne peux pas garantir les résultats. Nous ferons tout pour produire un niveau de jeu honorable et soulever le trophée", a assuré Leekens.

Interrogé sur le secteur défensif, considéré comme le maillon faible de l'équipe depuis quelque temps, Leekens reste serein.

"Tout le monde parle de la défense et de ce qu’elle donnera au Gabon. Je vois les choses différemment. Nous devons défendre collectivement et ne pas faire de cadeaux à nos adversaires. Il faudra essayer de marquer le premier but. L’important n’est pas de courir après le ballon dans le camp de l’adversaire, mais d’éviter de gâcher quatre ou cinq occasions et d’offrir trois cadeaux. Si nous ne corrigeons pas ces travers, nous ne pourrons jamais nous imposer au plus haut niveau", a-t-il conclu.APS

{jcomments on}