1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

ALGER - La sélection algérienne de football, vainqueur dimanche soir du Togo (1-0) dans le cadre de la 1re journée (Gr. D) des qualifications de la Coupe d'Afrique des nations CAN-2019, a signé sa 20e victoire en matchs officiels disputés au stade Mustapha-Tchaker, depuis le "déménagement" des Verts à Blida en 2008.

Après l'échec concédé lors de la dernière CAN-2017 au Gabon avec une élimination dès le premier tour du tournoi, plusieurs débats ont été lancés dont celui d'un éventuel changement de domiciliation des Verts, notamment avec l'arrivée du nouveau président de la Fédération algérienne (FAF) Kheïreddine Zetchi, suivi par le nouveau coach, l'Espagnol Lucas Alcaraz.

Mais le technicien andalou, en concertation avec les joueurs, a décidé de rester à Blida, reportant du coup un retour au stade olympique du 5-juillet (Alger).

Avant le Togo et lors des 21 précédents matchs des Verts à Blida, ils ont réussi un parcours époustouflant avec 19 victoires et deux nuls. C'est la Tanzanie qui avait réussi en septembre 2010 à accrocher le ''Club Algérie'' (1-1) qui venait, quelques semaines auparavant, de signer sa troisième participation de l'histoire dans un Mondial.

Un nul lourd de conséquences pour le sélectionneur de l'époque, Rabah Saâdane, contraint de jeter l'éponge au surlendemain de la rencontre.

Cette contre-performance avait poussé aussi les Verts à quitter Tchaker, disputant les deux matchs officiels suivants à Annaba (victoire 1-0 contre le Maroc) et au stade du 5-juillet (victoire 2-0 contre la Centrafrique), comptant pour les qualifications de la CAN-2012.

Le retour à l'enceinte blidéenne a été réussi pour les coéquipiers de Sofiane Feghouli, puisqu'ils avaient pu composter leur deuxième qualification de rang pour la Coupe du monde sous la houlette du sélectionneur bosnien Vahid Halilhodzic.

Mais les Algériens ont encore trébuché en concédant le point du match nul en octobre dernier face au Cameroun 1-1, dans le cadre de la 1re journée des qualifications du Mondial 2018.

En dépit de ce résultat, le stade Mustapha-Tchaker reste une citadelle infranchissable qui "conforte" le choix porté par les joueurs et les décideurs du football national alors que certains observateurs réclament haut et fort un changement de domiciliation pour permettre à tous les supporters du pays de voir de près les Verts jouer.

"Pour moi, l'idée est de ne pas se focaliser uniquement sur les stades de Blida et du 5-juillet, mais le plus important est de permettre à tout le monde à travers le pays de voir leur sélection de plus près", avait indiqué le coach national dans l'une de ses déclarations.APS