1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 4.50 (4 Votes)

ALGER, 26 sept 2017 (APS) - Le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali a affirmé mardi à Alger que sa réaction suite à l'éviction des footballeurs internationaux Islam Slimani, Ryad Mahrez et Nabil Bentaleb des rangs des Verts a été "faite en tant que supporter de l'équipe nationale" et non pas comme une "forme d'ingérence" dans les affaires techniques de la Fédération algérienne (FAF).

"Tout le monde a parlé après cette éviction et je pense que moi aussi j'avais le droit de donner mon avis, car je suis également un citoyen algérien qui aime l'équipe nationale", a expliqué le ministre en marge de l'inauguration du 1er Salon du sport et de la remise en forme.

Certains avaient interprété la réaction d'Ould Ali comme une manière de "s'immiscer dans les affaires de la Fédération algérienne de football", mais le concerné a expliqué qu'il ne s'agissait que "d'un simple avis personnel".

L'élimination de la sélection algérienne de la course au Mondial-2018, après sa double défaite contre la Zambie (3-1, 1-0), a provoqué des réactions en chaine au sein de la maison des "Verts", dont la mise à l'écart du trio Slimani-Mahrez-Bentaleb.

"Ces trois joueurs font partie des piliers de l'équipe nationale et je ne pense pas que ce soit une bonne idée de les écarter. On peut les ménager pour qu'ils soient plus en forme lors du match suivant, mais pas les évincer.

C'est ce que j'ai pensé à chaud et je suis toujours du même avis", a réaffirmé le MJS, en précisant que c'est juste une "opinion personnelle, et non une manière de s'immiscer" dans la gestion des affaires internes de la FAF.

A ce propos, Ould Ali a indiqué qu'il était encore "trop tôt pour évaluer le travail du nouveau Bureau fédéral car il n'a pris ses fonctions que depuis six mois".APS