1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 4.50 (10 Votes)

Beaucoup de sources concordantes parlent de la future désignation de l’ex international algérien Rabah Madjer au poste de sélectionneur national, est ce le bon choix ? tout le monde s’accorde de dire que Madjer en tant que joueur est une icône du football algérien, son palmarès est le plus riche , mais voyons ce que donne le coach Madjer.


Rabah Madjer a été nommé sélectionneur national en 1994, mais l’EN dirigée par Madjer a eu du mal à se qualifier à la CAN 1996 qui allait se dérouler en afrique du sud, il a été remercié suite au matchnul imposé par l’Ouganda à l’Algérie au stade du 5 juillet, Madjer a été remercié, il a été remplacé par le duo Fergani – Abdelwahab, qui ont pu qualifier l'algérie à la CAN 96, en décrochant un match nul ( 1-1) au Caire contre l'Egypte.
Madjer retourne au Portugal afin d'entraîner les équipes de jeunes du FC Porto. Après un passage au Qatar, où il entraîne le club d'Al-Wakrah, avec qui il a gagné un titre, il occupe de nouveau le poste de sélectionneur national entre 2001 et 2002. Lors de la Coupe d'Afrique des nations 2002, l'Algérie est éliminée au premier tour. Et il fut remercié pour insuffisance de résultats, son aventure à la tête des verts s’est terminée à Bruxelles, au mois de Mai 2002, où l’Algérie a tenu en échec son homologue Belge sur le score de 0/0, Madjer a aligné 90% de joueurs à profil défensif.


Autre match important dirigé par Madjer à la tête des verts, c’est le fameux France-Algérie, joué le 5 octobre 2001 au stade de France, devant plus de 60 000 spectateurs algériens, et perdu par les poulains de Rabah Madjer sur le score lourd de 4/ 1 , le match fût arrêté à la 74’ pour envahissement de terrain.
Lors du match, Madjer a donné plus confiance à des joueurs algériens peu connus, ils évoluaient tous dans clubs de ligue 1 en France ( comme Bradja – Meniri , et Djabaïli un joueur inconnu , qui évoluait en écosse ) , qu’à des joueurs locaux expérimentés , comme Zeghdoud – Meftah – Dziri ou Saïb ( qui n’a pas été appelé pour ce match).


En décembre 2005, Madjer prend la succession de Luis Fernandez à la tête du club qatari d'Al Rayyan, mais il sera remercié au bout de quelques mois, et depuis il n'a entraîné aucune équipe.
On ne peut que conclure, que la carrière de Madjer le coach n’est pas brillante, à la tête des verts , Madjer a dirigé l'EN en 18 matchs , il a gagné que 4 confrontations, il a fait 7 matchs nuls et a perdu 7.
On ne peut lui dire que bonne chance , pour le bien de l’équipe nationale. www.algerie.football