Election FAF : Belmadi veut rester en dehors de la guerre des clans,

Belmadi
0Shares

ALGER(APS) – Le sélectionneur national Djamel Belmadi a tenu à réitérer sa “neutralité” et son “impartialité” dans tout ce qui se rapporte à la prochaine Assemblée générale élective de la Fédération algérienne de football (AGE/FAF), prévue le 15 avril à Alger, arguant le fait que “toute implication de sa part dans ce registre” pourrait être préjudiciable à la sélection nationale.

En effet, “Belmadi ne veut en aucun cas être le soutien de qui que ce soit, ni voir son nom lié ou utilisé dans le cadre d’un quelconque programme, voire pour des desseins populistes”, estimant qu’il s’était “engagé uniquement avec la première sélection du pays, et pour des objectifs purement sportifs”, a indiqué la FAF dans un communiqué, diffusé vendredi soir sur son site officiel.

Le sélectionneur national dit parler en connaissance de cause, car selon lui, le stage bloqué effectué par les Verts pendant la dernière date Fifa, allant du 22 au 30 mars 2021 et qui fut entrecoupé par les matchs contre la Zambie (le 25 à Lusaka) et le Botswana (le 29 à Blida) dans le cadre des éliminatoires de la CAN-2021 au Cameroun a été “chaotique”, ne lui permettant pas “d’être dans des conditions optimales” pour “mener à bien” sa “mission d’entraîneur”.

Selon Belmadi, cité par la FAF, “cette situation avait même considérablement perturbé les joueurs”, considérant que ce fait “est inadmissible à l’échelle d’une sélection nationale”.

Ainsi, pour éviter de nouveaux désagréments de ce genre, Belmadi a explicitement demandé à ne plus vivre “un tel marasme et une ambiance aussi pesante, par rapport aux prochaines élections de la FAF”.

Belmadi a conclu en affirmant que “cette situation l’inquiète au plus haut point, et risque de compromettre sérieusement l’avenir des Verts lors des prochaines échéances”.

Articles Similaires

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :