Gestion des clubs de ligue 1 et 2 : vers la réalisation d’un audit financier des clubs professionnels

Partagez sur vos compte, vous nous rendez service
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ALGER – La mise en place d’un audit financier et organisationnel des clubs professionnels a été vivement recommandée par les participants aux travaux du Symposium sur le “Renouveau du football algérien”, mardi au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal au Club des Pins (Alger).

résidé par Yacine Ould Moussa et Saïd Boukhari, l’atelier sur le professionnalisme, financement, sponsoring et droits TV a appelé à l’instauration d’un audit financier des clubs professionnels et la réduction de la voilure de leur budget.

“Réduire la masse salariale des clubs actuels afin de l’intégrer dans le périmètre de la légalité au plan fiscal et social et assurer un financement adéquat durant la période de transition tout en préconisant un traitement uniforme des dettes fiscales et sociales en contrepartie d’une redéfinition du statut du club professionnel.”, ont relevé les participants à cet atelier sur le professionnalisme, financement, sponsoring et droits TV.

Le déblocage des droits TV a été également préconisé pour honorer certaines dettes des clubs professionnels ainsi que la mise en place d’un organe de contrôle veillant à la répartition et à la régulation des ressources du sponsoring au profit des clubs au même titre que la publicité.

Les participants ont également appelé à l’instauration des règles et procédures pour faire émerger trois statuts types de clubs : professionnel, semi-professionnel et amateur et rédiger un nouveau cahier de charges et l’instauration d’une période de transition de quatre ans facilitant une action structurante inscrite dans la durée en vue de faire émerger de clubs semi-professionnels ou professionnels viables au plan économique et sportif.

“Il faut rendre attractif l’investissement dans le domaine sportif et notamment dans le football et engager une réflexion pour développer des partenariats publics-privés et chercher  les possibilités de financement triangulaire : clubs entreprise –collectivité locale.”, a-t-on recommandé.

En matière de formation, les intervenants ont mis en évidence la création de centres de formation pour les différents métiers du football professionnel et promouvoir l’image de marque du football professionnel.

Placé sous le haut-patronage du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, techniciens, experts et anciens joueurs toutes générations confondues, les participants ont traité durant deux jours huit (8) thématiques pour établir un diagnostic sur les problèmes qui rongent le football algérien.

Révision des méthodes d’accession et de rétrogradation des arbitres préconisée

La révision des méthodes d’accession et de rétrogradation des arbitres a été préconisée par les participants aux travaux du Symposium sur le “Renouveau du football algérien”, mardi au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal au Club des Pins (Alger).

A l’issue de deux journées de travaux et de débats, l’atelier sur l’arbitrage, présidé par Salim Oussaci et Mohamed Sandid, a préconisé la révision des méthodes d’accession et de rétrogradation des arbitres et le renforcement de leur encadrement par des formateurs qualifiés et formés par des spécialistes qui possèdent les compétences requises pour ce travail.

Ils ont également appelé à mettre les moyens appropriés pour améliorer l’évolution de leur carrière et l’instauration d’une méthode appropriée pour lancer des opérations de recrutement au niveau scolaire ou bien faire des prospections au niveau des clubs à l’endroit des jeunes footballeurs voulant embrasser une carrière d’arbitre.

Le statut de l’arbitre “qui doit être reconnu par les instances de l’Etat et par la FAF”, a été longuement évoqué par les intervenants tout en recommandant l’adoption d’un modèle de constitution d’une commission exécutive nationale des arbitres algériens (C.N.A.A) sous l’autorité de la FAF avec des structures décentralisées du sommet à la base dirigées exclusivement par d’anciens arbitres fédéraux et internationaux.

Source : APS

Laisser votre commentaire