Ligue 1- Mercato d’hiver: clubs cherchent oiseau rare pour se renforcer

Partagez sur vos compte, vous nous rendez service
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ALGER – Les clubs du championnat de Ligue 1 de football vont procéder à une large opération de revue des effectifs avec la recherche de la “perle rare” durant le mercato d’hiver qui s’est ouvert samedi et ce, jusqu’au 15 janvier prochain.

Les différents clubs algériens de l’élite profitent ainsi de cette période pour aller à la recherche de cette “pépite” dans le but de “recomposer” une équipe capable de réaliser l`objectif assigné au début de la saison.

Le fait marquant de ce mercato d’hiver 2017-2018 est la décision prise par la Fédération algérienne de football (FAF) de réduire à trois, au lieu de cinq, le nombre autorisé de joueurs recrutés pour chaque club.

Le mercato est donc une opportunité pour certaines équipes –aisées financièrement–, en cette période de vaches maigres, d`établir un plan de recrutement correspondant à leurs besoins pour mettre la main sur le ou les joueurs susceptibles de combler les lacunes décelées lors de la phase aller.

Les grosses cylindrées du championnat, à l`image de l`ES Sétif, du MC Alger et de l`USM Alger, n`ont pas attendu le début officiel du mercato pour entamer leur marché, commençant déjà depuis plusieurs semaines leurs opérations de prospection au pays et même au-delà des frontières.

Le MCA était le premier à annoncer la couleur en soumettant à des tests l’attaquant malien Aboubacar Diarra qui, finalement, n’a pas été retenu dans l’effectif algérois.

L’ESS, champion sortant, ne compte pas déroger à la règle en mettant le paquet pour se renforcer et essayer de conserver sa couronne, même si son parcours reste irrégulier lors de la phase aller.

Le souci majeur de la direction sétifienne est de convaincre son maître à jouer Abdelmoumène Djabou de prolonger son contrat qui arrive à terme en janvier prochain.

Les autres équipes qui ne peuvent pas se permettre des “folies” en matière de recrutement, s`orientent plus vers le marché des joueurs des divisions inférieures.

Mais voilà que la Fédération algérienne de football (FAF) vient de décider de mettre le holà devant l’endettement de la plupart des formations de Ligue 1, en brandissant la menace de leur interdire le recrutement cet hiver dans le cas où le montant des dettes dépasserait les 10 millions de dinars.

Source : APS

Laisser votre commentaire