22/02/2024

Algérie Football

Tout le football Algérien : Images – Vidéos et archives

Médias : Le ministre de la communication M Laagab veut mettre de l’ordre dans le journalisme sportif

LAAGAB
0Shares

APS – Le ministre de la Communication, M. Mohamed Laagab a mis en avant, jeudi à Alger, la nécessité de promouvoir le niveau de l’information sportive nationale et de l’adapter au nouvel environnement juridique, notamment après la parution au Journal officiel (JO) des textes juridiques régissant le secteur de l’information.

Lors d’une rencontre, en compagnie du ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Abderrahmane Hammad, avec les représentants des médias sportifs à la salle des conférences du complexe sportif Mohamed Boudiaf, en présence du président de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV), M. Mohamed Louber, des responsables de médias nationaux, des représentants des deux chambres du Parlement et de la corporation médiatique, ainsi que d’académiciens, M. Laagab a affirmé que les rencontres qu’il supervise, ces derniers temps, avec les responsables et les représentants des médias nationaux, ont pour objectif d'”explorer les voies et moyens de promouvoir la performance des médias nationaux, de les renforcer et de leur permettre de jouer les premiers rôles, au moins, dans l’environnement régional”.

Le ministre de la Communication a, en outre, rappelé à la corporation médiatique nationale, notamment les médias sportifs, la nécessité de respecter les fondamentaux de l’éthique et de la déontologie professionnelle du journalisme, soulignant l’impératif de “promouvoir le niveau de performance médiatique sportive”, à travers “le respect des nouveaux textes juridiques régissant le secteur”.

Pour le ministre, les journalistes et responsables des médias nationaux sont tenus d’appliquer les articles de la loi sur l’information promulguée en août 2023, de la loi sur la presse écrite et électronique et la loi sur l’activité audiovisuelle promulguée en décembre 2023, estimant que ces lois “fixent les cadres de l’exercice du journalisme pour les médias et le journaliste, à l’instar des articles 03, 16, 17, 20 et 35 de la loi régissant l’information, ainsi que de l’article 32 de la loi sur l’activité audiovisuelle”.

Remerciant les journalistes dans toutes les spécialités pour les efforts fournis et le travail accompli notamment en matière d’information sportive qui a ses propres spécificités, M. Laagab les a invités à consulter les nouveaux textes de loi et à revenir à certains fondamentaux qui peuvent constituer “une base pour le travail du journalisme sportif”.

Parmi ces règles fondamentales, le ministre a rappelé que “le journaliste sportif doit faire preuve de professionnalisme, être formé en la matière et respecter les techniques de rédaction journalistique”, appelant la presse sportive à “diversifier davantage la matière informative et à ne pas se contenter de la diffuser”.

Le ministre a souligné que la responsabilité du journaliste commence par “la vérification de la source de l’information et de sa crédibilité, conformément au nouveau code de l’information”, outre “la vérification de la véracité des informations rapportées” et si elles sont publiables ou non, car parfois, a-t-il dit, “l’on peut renoncer, par responsabilité, à publier une information qui porte atteinte au tissu social, à la stabilité de l’Etat et ses relations avec d’autres pays”.

Le journaliste sportif est tenu, selon le ministre de la Communication, de “s’en tenir à sa profession et de ne pas se substituer aux spécialistes, tout comme il doit respecter la déontologie de la profession et la vie privée des personnes, mais aussi le public qui recherche l’information et le divertissement”.

A cet égard, le ministre a par ailleurs souligné, que “le journaliste ne doit pas se soumettre à Internet et aux réseaux sociaux, mais doit aller chercher lui-même l’information juste et authentique”.

Dans le même contexte, M. Laagab a noté que cette rencontre avec les représentants de la presse sportive “ne vise pas une affaire précise, notamment dans le contexte actuel où elle intervient, et ne doit pas être perçue comme un procès fait aux journalistes sportifs”.

Il a annoncé une autre rencontre qui le réunira samedi prochain avec “les directeurs des radios locales et des stations régionales de la télévision”.