Mondial-2018: France – Croatie une finale inédite

Partagez sur vos compte, vous nous rendez service
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Shares

AFP – Démolisseurs contre magiciens: la finale France-Croatie opposera dimanche (17h00 françaises) les meilleurs duos de milieux du Mondial-2018, N’Golo Kanté-Paul Pogba contre Luka Modric-Ivan Rakitic, ainsi que les gardiens décisifs Hugo Lloris et Danijel Subasic. Revue des duels attendus.

– Kanté/Pogba vs Modric/Rakitic, l’empire du milieu –

France-Croatie, c’est d’abord une question de milieu de terrain: la paire Kanté-Pogba contre le duo Modric-Rakitic. Chez les Français, deux joueurs au style anglais complémentaire avec une répartition des tâches clairement définie: le travail de l’ombre pour la sentinelle de Chelsea, la distribution jeu pour le relayeur de Manchester United. Chez les Croates, des alter ego au style espagnol capables de se substituer l’un à l’autre pour dicter le tempo de leur équipe.

Kanté est, pour la légende de Chelsea Didier Drogba, le pion essentiel dans le jeu des Bleus. “Il faut voir le nombre de kilomètres qu’il parcourt dans un match. Il est toujours au bon endroit, toujours là pour couper les actions, toujours là pour équilibrer l’équipe”, a confié l’Ivoirien à l’AFP.

Les deux duos partagent une qualité commune: une endurance hors du commun, et une capacité à répéter les efforts. Par exemple, finale incluse, Rakitic, 30 ans, aura disputé la bagatelle de 71 matchs cette saison (55 avec Barcelone et 16 en sélection), tandis que l’inépuisable Kanté en aura joué 61 (48 avec Chelsea, 13 avec les Bleus). Monstrueux.

Sur le plan technique, si les deux magiciens du Real Madrid et du FC Barcelone paraissent supérieurs, Pogba a montré qu’il était capable de débloquer n’importe quel match par une frappe lointaine ou une passe dans le dos de la défense.

– Subasic, Lloris, duel azuréen –

Ils ont déjà été opposés en Ligue des champions (Monaco s’était qualifié face à Tottenham), et s’affrontent cette fois en finale de Coupe du Monde: Hugo Lloris le Niçois de naissance gardera les buts français, Danijel Subasic le Monégasque d’adoption ceux de la Croatie.

“C’est un rêve de jouer une finale de Coupe du monde, surtout contre mes amis, avait déclaré aux médias français le gardien croate de 33 ans. Je connais Mbappé, je connais Lemar, je connais le coach, les magasiniers, je connais tout le monde !”

Aussi volubile et atypique qu’Hugo Lloris est posé et discret, Suba a été déterminant dans le parcours de son équipe, puisque son point fort, les tirs au but, a permis à la Croatie de franchir successivement les huitièmes puis les quarts de finale. Une petite revanche pour lui qui sort d’une saison un peu décevante à Monaco.

Hugo Lloris aussi a été déterminant pour la France: lors du match d’ouverture contre l’Australie, lors du quart contre l’Uruguay et en demi-finale contre la Belgique, le capitaine des Bleus a sauvé son équipe. “L’avoir derrière nous transmet de la sérénité, on est plus tranquille avec un joueur de ce niveau-là”, salue Raphaël Varane.

– Mandzukic, Giroud, les grognards massifs –

Ils ne sont pas les avant-centres les plus fins techniquement mais leur “fighting spirit” les rend tous deux indispensables. Jamais les derniers pour jouer des coudes dans la surface ou pour répondre au duel physique imposé par les défenses, ces deux grands gabarits (1,93m pour Giroud, 1,90m pour Mandzukic) trentenaires ne lâchent jamais rien.

Leur mentalité est appréciée: Mandzukic est “un type formidable. Je ne peux pas en dire assez de bien”, dit le pourtant pas toujours urbain néerlandais Arjen Robben, ancien coéquipier au Bayern Munich. “C’est un exemple, un combattant. Un joueur que tu veux toujours avoir avec toi dans ton équipe, jamais contre toi”, assure Robben.

“Si vous regardez ses matchs, il fait beaucoup, énormément offensivement et défensivement aussi, il aide beaucoup, dit Blaise Matuidi de Giroud. Les critiques ne sont pas justifiées car il fait un gros travail de sape”.

Critiques ? Seul Mandzukic a trouvé les filets lors de cette Coupe du monde, à deux reprises: en huitièmes contre le Danemark, et surtout en demies face à l’Angleterre pour envoyer son pays en finale. Il reste 90 minutes, voire un peu plus, à Giroud pour répondre sur le terrain.

Laisser votre commentaire