Sénégal -Algérie : La CAF change d’arbitre en désignant le camerounais Alioum Néant, bizarre, bizarre

Faites connaître cet article sur les réseaux sociaux, vous nous aidez.
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Share

La CAF avait annoncé sur son compte Twitter  le choix de l’arbitre Sud-Africain Victor Gomes pour diriger la finale de la CAN 2019. Mais  le tweet en question a été retiré sans aucune explication.

Mais ce sera finalement le Camerounais Alioum Néant qui sera au sifflet pour la finale de la CAN 2019 entre le Sénégal et l’Algérie. Les arbitres assistants seront aussi camerounais :  Menkouandé Evarist et Elvis Noupue. Le quatrième arbitre  de la finale sera le gabonais Eric Otogo Castane.

Qui aurait pu intervenir pour obtenir ce changement?. La question restera posée tant que l’arbitre camerounais et ses assistants ne seront pas à la hauteur de cette fête africaine.

Il faut savoir qu’en juin dernier, la FIFA avait décidé de désigner  la Sénégalaise Fatma Samoura comme déléguée générale de la CAF, une première dans le football mondial. Est ce que la Sénégalaise est intervenue pour que la CAF désigne un arbitre à la carte, qui favorisera le Sénégal  lors de cette finale?. La question reste posée avec ce cafouillage de la CAF pour désigner le trio arbitral de la finale.

Les enquêtes se multiplient sur le comportement du président de la CAF :

Une enquête de la BBC  publiée le 15 juillet dernier montre des incohérences. La chaîne britannique révèle qu’en faisant valoir être présent au Caire et à Moscou, Le président de la CAF M Ahmad Ahmad, a reçu de son organisation, deux séries de remboursement de frais. Explications.

En ce début juin 2018. Ahmad Ahmad assiste le 13 juin au congrès de la FIFA, à la veille de la Coupe du monde à Moscou. Dix jours plus tard, le président de la CAF s’envole pour Le Caire, où se trouve le siège de la CAF. Il y passera quatre jours avant de rentrer chez lui au  Madagascar (du 27 juin au 1er juillet). Or, pour cette durée du 23 au 1er juillet 2018.pendant laquelle il se trouvait entre l’Egypte et au Madagascar, il a réclamé 4 050 dollars au département financier de la CAF à titre de frais de mission.

Toujours selon l’enquête de la BBC, le président de la CAF a réclamé 18 450 dollars à la Confédération Africaine de Football  pour une mission de 41 jours en Russie entre le 7 juin et le 17 juillet. Or dans cette durée, le président de la CAF n’a pas tenu compte des jours où il n’était pas physiquement présent à Moscou, ni les jours où il n’était pas encore arrivé dans la capitale russe. Pour l’heure, le patron du football africain n’a pas encore répondu à l’enquête de la BBC.

Pour rappel, le président de la CAF Ahmad Ahmad a été mis en garde à vue le 6 juin dernier à Paris par l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF). L’enquête portait sur une obscure réattribution de contrat d’équipements. Comme on dit wait and see . algerie.football

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *