17/09/2021

ALGERIE-FOOTBALL : Galeries vidéos et photos

Equipe d'Algérie-Ligue 1 et Coupes

Belmadi : Entre les incivilités de certains journalistes et le mensonge de certains médias

Belmadi
0Shares

Le sélectionneur national Djamel Belmadi a interrompu hier en fin d’après midi la zone mixte au CTN à Sidi Moussa. Belmadi n’a pas apprécié le fait qu’un journaliste ne respecte pas la distance physique entre lui et le sélectionneur nationale. Sur une vidéo on voit Belmadi assez agacé demandant à un journaliste de respecter cette distance indiquée par une barrière. Au lieu que le journaliste s’exécute, ce dernier cherche à se justifier . Et c’est là où Belmadi a décidé de quitter la zone mixte en mettant fin à son entretien avec la presse, ce qui est tout à fait logique.

Certaines personnes ne mesurent pas le mal qu’ils font en négligeant le respect des consignes sanitaires très strictes dans une époque où le coronavirus a paralysé la planète. Car si le mal arrive il ne serait plus possible de faire marche arrière.

On l’a vu hier à l’aéroport Houari Boumediene, à l’arrivée des joueurs de l’équipe nationale, certains joueurs ont été approchés par des journalistes , sans respect de distance physique , ni de port de masque, c’est des comportement irresponsables. Sachant qu’on peut être porteur de covid19 et être asymptomatique. Ce qui favorise la contamination d’autres personnes en cas de contact ou lors d’une simple discussion. Il faut surtout pas faire remarquer à ses personnes qu’ils sont dans le tort.

En plus de ces aléas, certaines personnes veulent embarquer le sélectionneur national dans leur campagne médiatique contre le MJS. Il s’agit de certains médias bien connus qui agitent la menace d’une éventuelle suspension de l’Algérie par la FIFA.  On veut à tout prix appliquer les amendements de la FIFA avant l’AG élective de la FAF. Et pire encore certains veulent faire croire à l’opinion public que Belmadi serait sur le point de démissionner au lendemain du 29 mars ( après le match Algérie – Botswana).

On aura tout vu et tout entendu des nouveaux porte-parole non désignés du sélectionneur national. Et pourtant Belmadi a été très explicite à Sidi Bel Abbes : Il précise lui même “Je ne suis pas venu en équipe nationale d’algérie pour une personne quelle qu’elle soit. Je suis venu pour ce projet , pour mon pays et essayer de rendre service à mon pays”. on ne peut plus clair.

Il faut qu’on laisse Belmadi travailler dans un climat sain, car tout le monde a compris qu’on n’applique pas aussi facilement la politique de la terre brûlée synonyme de après moi  le déluge.

Tout ce climat ne peut que nuire sur la concentration des joueurs de l’équipe d’algérie. Des joueurs qui doivent jouer deux matchs officiels ( La Zambie puis le Botswana)en espace de quatre jours. MS ( algerie.football)

 Voir aussi d’autres articles sur l’équipe d’Algérie.