27/01/2022

Galeries vidéos et photos

Equipe d'Algérie-Ligue 1 et Coupes

CAN-2021: les « Verts » s’attaquent à la troisième consécration

algérie
0Shares

ALGER(APS) – Sacrée championne d’Afrique 2019, l’équipe nationale d’Algérie de football mettra son titre en jeu, avec l’espoir de le conserver, et décrocher une troisième étoile, à l’occasion de la 33e Coupe d’Afrique des nations CAN-2021 (reportée à 2022, ndlr) au Cameroun (9 janvier – 6 février).

L’Algérie, dont il s’agit de la 19e participation à la phase finale de la CAN, s’est qualifiée facilement pour le rendez-vous camerounais, en dominant outrageusement le groupe H avec 14 points en six matchs devant le Zimbabwe (8 pts), également qualifié, la Zambie (7 pts) et le Botswana (4 pts).

Sous la houlette du sélectionneur national Djamel Belmadi, les « Verts » seront face à un autre défi, eux qui avaient réussi deux ans et demi plus tôt à mettre tout le monde d’accord, en arrachant avec brio la CAN-2019 en Egypte, au terme d’un tournoi époustouflant.

L’envie et la détermination chez le « Club Algérie » seront les mêmes au Cameroun: conforter sa position sur le toit de l’Afrique, et surtout préserver sa série d’invincibilité de 33 matchs, entamée depuis 2018.

« Nous sommes tenants du trophée. Nous allons aborder la compétition avec ambition, parce que nous voulons rendre notre peuple heureux. Nous avons vu la joie retrouvée avec la Coupe Arabe. La CAN (2019, ndlr) était plus à notre portée que la Coupe du Monde, nous l’avons gagnée pour la première fois en 1990. On a clairement envie de remplir cette vitrine, de ramener des titres », a indiqué le coach national en conférence de presse tenue jeudi à Doha, en marge du stage précompétitif des « Verts ».

Pour se faire, l’équipe nationale doit d’abord s’extirper du groupe E, basé à Douala (235 km de la capitale Yaoundé), en phase de poules, où elle doit affronter la Sierra-Leone, la Guinée-équatoriale, et la Côte d’Ivoire, qui constitue le principal concurrent pour les coéquipiers du capitaine Riyad Mahrez, dans la quête de la première place du groupe.

Les Algériens entameront la défense de leur titre, le mardi 11 janvier face à la Sierra Leone (14h00), dont il s’agit de la première participation depuis 25 ans. Les « Leone Stars », qui comptent deux participations auparavant (1994, 1996), retrouvent ainsi la plus grande messe du football continental après plus de deux décennies d’attente, grâce à leur succès le 14 juin dernier face au Bénin (1-0), en match disputé sur terrain neutre à Conakry (Guinée).

Les « Verts » enchaîneront ensuite en défiant le dimanche 16 janvier la Guinée équatoriale (20h00), qui retrouve elle aussi la phase finale de la CAN, six ans après sa dernière apparition, à la CAN-2015, organisée à domicile (en remplacement du Maroc, ndlr). Cette année-là, le « Nzalang Nacional » avait déjoué tous les pronostics, en terminant au pied du podium (4e).

Si la logique sera respectée, la première place du groupe E se jouera entre l’Algérie et la Côte d’Ivoire, qui s’affronteront le jeudi 20 janvier à Douala (17h00), dans une véritable « finale » avant la lettre.

On prend presque les mêmes et on recommence

Sur le plan de l’effectif, le coach Djamel Belmadi a retenu 28 joueurs, pour prendre part à cette 33e édition, dont plus de la moitié (14 éléments), étaient présents à l’expédition en Egypte en 2019.

Ainsi, Raïs M’bolhi (Al-Ittifaq/ Arabie saoudite), Alexandre Oukidja (FC Metz/ France), Ramy Bensebaïni (B. Monchengladbach/ Allemagne), Djamel Benlamri (Qatar SC/ Qatar), Youcef Atal (OGC Nice / France), Aïssa Mandi (Villarreal/ Espagne), Mehdi Tahrat (Al-Gharafa/ Qatar), Ismaël Bennacer (AC Milan/ Italie), Sofiane Feghouli (Galatasaray/Turquie), Islam Slimani (O. Lyon/France), Baghdad Bounedjah (Al-Sadd/Qatar), Riyad Mahrez (Manchester City/Angleterre), Adem Ounas (SSC Naples/Italie), Youcef Belaili (sans club) et Yacine Brahimi (Al-Rayyan SC/Qatar), seront devant une belle occasion de remporter un deuxième trophée de suite, et d’entrer dans l’histoire du football algérien et africain.

Le défenseur de l’ES Tunis Mohamed Amine Tougaï, signe sa première convocation chez les « Verts », lui qui s’est illustré avec l’équipe nationale A’, sacrée championne arabe de la Fifa-2021 à Doha (Qatar).

Le milieu de terrain offensif Yacine Brahimi (Al-Rayyan SC/Qatar), élu meilleur joueur de la Coupe arabe de la Fifa-2021, effectue son grand retour en équipe nationale après 14 mois d’absence (dernier match en amical face au Mexique 2-2 le 13 octobre 2020, ndlr).

13 éléments vont participer pour la première fois à une phase finale de la CAN, il s’agit du gardien de but Mustapha Zeghba (Damac FC/Arabie saoudite), ainsi que les joueurs de champ Mohamed Réda Halaïmia (KFCO Beerschot/Belgique), Abdelkader Bedrane (ES Tunis/Tunisie), Mohamed Amine Tougaï (ES Tunis/Tunisie), Houcine Benayada (ES Sahel/Tunisie), Lyes Chetti (ES Tunis/Tunisie), Adam Zorgane (SC Charleroi/Belgique), Ramiz Zerrouki (Twente FC/Pays-Bas), Haris Belkebla (Stade brestois/ France), Sofiane Bendebka (Al Fateh FC/Arabie saoudite), Farid Boulaya (FC Metz/France), Saïd Benrahma (West Ham/ Angleterre), et Mohamed El-Amine Amoura (FC Lugano/Suisse).

Sur le plan de la préparation, Belmadi n’a pas voulu chambouler les choses, en optant de nouveau pour la capitale qatarie Doha, comme ce fut le cas à la veille de la CAN-2019. Après l’annulation du match amical contre la Gambie de samedi dernier pour cause de Covid-19, les champions d’Afrique affrontent ce mercredi le Ghana, dans ce qui sera leur seul et ultime test, avant de s’envoler jeudi pour Douala, pour prendre part au tournoi africain.

Pour rappel, la CAN-2021 se jouera pour la deuxième fois en présence de 24 nations, dont deux novices : les Comores et la Gambie, dont c’est la première qualification de leur histoire.