27/01/2022

Galeries vidéos et photos

Equipe d'Algérie-Ligue 1 et Coupes

Point de presse Belmadi : Le sélectionneur national souhaite bien démarrer la CAN 2021

Belmadi mahrez
0Shares

DOUALA (APS) – Le sélectionneur de l’équipe nationale de football Djamel Belmadi, a relevé lundi l’importance de bien démarrer la 33e Coupe d’Afrique des nations CAN-2021 (reportée à 2022, ndlr) au Cameroun (9 janvier – 6 février), à 24 heures de l’entrée en lice des champions d’Afrique en titre, mardi face à la Sierra-Leone, au stade de Japoma à Douala (14h00), comptant pour le groupe E.

 » Nous devons bien démarrer le tournoi, comme on l’avait fait en 2019 en Egypte. Il va falloir être présents sur tous les plans. Si la Sierra-Leone se retrouve aujourd’hui dans cette phase finale, c’est qu’elle a réalisé de bons résultats. On considère tout le monde, car si demain on baisse la garde, on va le payer cher. On doit prendre cette équipe très au sérieux », a indiqué Belmadi, lors d’une conférence de presse tenue au stade de Japoma.

Tenante du titre, l’équipe nationale évoluera également aux côtés de la Guinée équatoriale et de la Côte d’Ivoire.

« A priori, il était convenu que le Nigeria et le Bénin puissent passer à la CAN-2021, mais la Sierra-Leone avait réussi à s’imposer face au Bénin et valider son billet pour la phase finale. Ils ont fait 4-4 face au Nigeria. Je l’ai dit et je le répète, il n y a plus de petites équipes en Afrique « , a-t-il ajouté.

Avant d’enchaîner :  » Nous arrivons en tant que détenteur du titre. Le niveau de la compétition sera extrêmement fort, il y a plusieurs équipes qui sont capables de remporter le trophée ».

Belmadi a d’emblée annoncé la couleur en affichant son ambition de conserver le trophée, remporté en Egypte :  » Nous allons entrer dans cette bataille dès demain avec l’ambition logique de conserver notre titre, même si ce ne sera pas chose aisée ».

Concernant l’horaire  » peu habituel » de la rencontre, le coach national a tenu à rassurer sur l’importance de s’adapter aux conditions climatiques.

« L’horaire est peu habituel, nous allons jouer à 14h00 en pleine chaleur et humidité, mais on doit s’adapter à ça. Nous avons cette expérience de gérer cet aspect, au même titre que le Covid-19. D’un match à un autre, on peut perdre des joueurs. Il ne faut pas se plaindre, il faut trouver des solutions ». D’autre part, Belmadi a reconnu que la préparation effectuée à Doha (Qatar), en vue de la CAN-2021, était  » particulière ».

« Nous avons eu une préparation compliquée et tronquée, ça été un peu particulière, notamment avec l’annulation du match amical face à la Gambie ».

Interrogé sur l’absence du capitaine des  » Verts  » Riyad Mahrez durant le stage de Doha, Belmadi a tenu à clarifier ce cas.

« Riyad a enchaîné des matchs en Boxing Day, donc il était convenu de le laisser récupérer. Il n’était pas question qu’il arrive sur les rotules, le plus important pour lui était de rejoindre le groupe avec ses pleines capacités physiques ».

Sur le plan de l’effectif, outre le milieu défensif Ismaël Bennacer, suspendu pour cumul de cartons, Belmadi devrait se passer des services du défenseur Ramy Bensebaïni, malade.

« Ramy est malade, mais ça n’a rien à avoir avec le Covid-19, il se sentait bien hier soir. Quant à Mehdi Tahrat (confiné à Doha après avoir été testé positif au Covid-19), il est désormais négatif, et va rejoindre le groupe ce lundi. Nous avons deux autres malades, on verra s’ils seront dans la possibilité de rejoindre le groupe « .

Enfin, Belmadi a salué la décision de la Confédération africaine (CAF) d’utiliser la VAR (assistance vidéo à l’arbitrage, ndlr) pendant l’ensemble des rencontres du tournoi.

« Cela va permettre d’avoir des matchs avec le moins d’incidents possibles, et faciliter les choses pour les arbitres. Ca limite les erreurs, les oublis, et les non-vus. J’ai parlé hier avec un instructeur arbitrage de CAF, je lui ai fait montre de notre ressenti à propos de l’arbitrage », a-t-il conclu.

L’autre match du groupe E, mettra aux prises mercredi au stade de Japoma (20h00) la Guinée équatoriale à la Côte d’Ivoire.