Farouk Jaafar lâche une bombe : Durant les années 80, les arbitres aidaient la sélection et les clubs Egyptiens

Partager cet article sur les réseaux sociaux
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
    1
    Share

La déclaration lâchée vendredi par Farouk Jaafar sur la chaîne TV du Zamalek, est une véritable bombe. L’ancien international égyptien, qui est consultant sportif, a déclaré que les clubs égyptiens avaient des largesses  des arbitres africains lors des compétitions continentales. L’ancien capitaine du Zamalek poursuit : Lors des réunions techniques d’avant match, les arbitres africains demandaient de choisir entre un penalty et un carton rouge pour le joueur adverse. En contre partie ils étaient hébergés dans des hôtels de luxe. Ils avaient le privilège de pouvoir aller à Port Saïd, leur primes grimpaient jusqu’à 1000 dollars au lieu de 300. 

Farouk Jaafar poursuit aussi sur la sélection d’égypte: La sélection était favorisée par les arbitres lors des éliminatoires de la Coupe du monde 1990 : l’arbitre n’a pas validé un but qui a franchi la ligne, s’il l’avait validé, l’Egypte ne serait pas qualifiée au mondial 1990.

Le match en question ne peut être que celui que l’Algérie a joué au Caire, où Madjer avait une bonne occasion d’égaliser mais l’arbitre Tunisien Ali Bennacer n’avait pas eu le courage et l’honnêteté de le valider. Sans oublier la surcharge flagrante sur le gardien algérien Hedi Larbi lors du but de Hossam Hassan à la 4′. algerie.football

Les déclarations de l’ancien capitaine Farouk Jaafar sur Zamalek TV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *