Finale coupe d’Algérie : Le Chabab Belouizdad rêve de la 8 e étoile, mais rien n’est gagné d’avance

Partager sur votre compte
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ALGER – L’ambiance de la finale de la 55e Coupe d’Algérie de football, prévue samedi entre le CR Belouizdad et la JSM Béjaia au stade Mustapha-Tchaker de Blida (17h00), est montée d’un cran dans les fiefs du club algérois, dont les supporters rêvent d’un huitième trophée dans l’histoire de la formation de « Laâquiba ».

Les différents « QG » du Chabab : Rue Mohamed Belouizdad, El-Anasser, El-Madania, et Sidi M’hamed, se sont parés aux couleurs rouge et blanc, une manière de planter le décor à l’approche du jour J.

Les discussions dans les lieux publics et les cafés ne tournent qu’autour de cette finale tant attendue par les fans du CRB, qui aspirent à boucler une saison très difficile qui a vu leur équipe assurer son maintien en Ligue 1 lors de la 30e et dernière journée du championnat.

Approchés par l’APS, les supporters du Chabab sont unanimes à placer leur club comme étant le favori N.1 de cette finale et succéder ainsi dans le palmarès de l’épreuve à l’USM Bel-Abbès, vainqueur lors de la précédente édition face à la JS Kabylie (2-1).

Les supporters puisent leur optimisme dans le retour tonitruant de leur équipe durant la seconde partie de la saison, métamorphosée avec l’arrivée de son état-major (groupe Madar, le directeur général Saïd Allik et l’entraîneur Abdelkader Amrani).

Pour Smaïl : « la Coupe va visiter Belouizdad. Les responsables ont décidé exprès de programmer cettefinale à Blida, mais nous allons envahir le stade massivement. La saison était difficile pour nous jusqu’à l’arrivée du groupe Madar qui a permis au club de souffler sur le plan financier. Les joueurs étaient à la hauteur mais également le public qui a bien tenu son rôle en affichant sa fidélité ».

La popularité du CRB est perceptible en présence de supporters venus hors de la capitale, comme ce fut le cas pour Mohamed Rabhi, originaire de la ville de Mouzaia (Blida), qui s’est déplacé jeudi au stade du 20-août 1955 pour acheter le ticket de la finale.

« Djibloulna Al-Thamna »

« Je suis un fervent supporter depuis 1967, au temps où l’équipe était surnommée le « Grand Chabab », j’avais 10 ans quand j’avais commencé à aimer ce club. Aujourd’hui j’ai 62 ans et mon amour pour le CRB est intact. Pour cette finale, je suis très optimiste d’autant que sur le papier on partira favoris ».

Comme à la veille de chaque finale de Coupe d’Algérie, le commerce des produits dérivés fleurit avec une variété d’articles étalés aux couleurs du CRB : écharpe, maillot, drapeaux.

De son côté, le groupe de supporters « Ultras fanatic Reds » s’attèle à préparer ce rendez-vous à sa manière, dans l’objectif de créer une ambiance des grands jours dans les tribunes, où rien n’est laissé au hasard. Même si leur sera difficile de faire un « craquage » de fumigènes, les « UFR » vont certainement se donner de la voix et pousser les joueurs jusqu’à l’ultime minute de la partie, même si le choix de programmer le match au stade de Blida était loin de leur plaire.

Dans les différentes pages facebook consacrées à l’actualité du CRB, l’heure est à la mobilisation pour rapporter les dernières informations de cette finale et faire vivre aux supporters ces moments en leur diffusant des vidéos en direct.

Le CRB, dont c’est la 11e finale de son histoire pour 7 trophées remportés, s`est qualifié au dernier stade de la compétition aux dépens du CS Constantine (aller : 0-1, retour : 2-0 a.p). il avait déjà soulevé Dame Coupe en 1966, 1969, 1970, 1978, 1995, 2009, et 2017.

A 24 heures de la finale, tous les fiefs du CRB retiennent leur souffle en priant pour un 8e trophée qui viendrait garnir le palmarès du club algérois. Pour apaiser la tension qui monte crescendo, les supporters ont créé une folle ambiance en sillonnant la capitale en cortège de voitures, et en entonnant un slogan qui fait déjà fureur : « Djibloulna Al-Thamna : Ramenez-nous la huitième ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *