24/05/2022

Galeries vidéos et photos

Equipe d'Algérie-Ligue 1 et Coupes

CAN 2021 : Algérie – Guinée Equatoriale (0-1) – Les notes des Verts

algérie face Guinée équatoriale
0Shares

DOUALA- La sélection algérienne de football s’est inclinée sur le score d’un but à zéro contre son homologue de la Guinée Equatoriale (mi-temps 0-0), en match disputé dimanche soir à Douala, pour le compte de la 2e journée (Groupe E) de la Coupe d’Afrique des nations actuellement en cours au Cameroun. La dernière chance des Verts est de battre la Côte d’Ivoire jeudi prochain. Tout autre résultat éliminerait l’Algérie de la CAN 2021.

 Les notes des verts lors du match : Algérie face à la Guinée Equatoriale (0-1) :

M’Bolhi (4.5/10) : Raïs a fait un match moyen. Sur le but il aurait du sortir et surtout distribuer idéalement ses défenseurs. Il y avait personne sur le côté gauche. Bensebaïni se trouvait au cœur de la défense. Il faut que Raïs arrête avec ses relances hasardeuses , qui donnent l’occasion à l’adversaire d’enchaîner avec une nouvelle attaque.

Atal (5/10) : Il avait affaire à un ailier adverse très virevoltant. Youcef l’a souvent stopé. Mais son apport offensif était quasi nul. Son entente avec Mahrez a disparu. Sur le but de la Guinée , il était bizarrement positionné dans la cage de M’Bolhi. Mais il a sauvé pas mal de situations. 

Benlamri (5/10) : Il a alterné le bon et le moins bon, mais il a gagné des duels. Il s’est blessé au milieu de la seconde période. Il fut remplacé à la 55e minute par Tahrat, qui était perdu dans le terrain. Mehdi n’a pas su mettre son gabarit au service de l’animation offensive.

Mandi (3/10) :  Des passes pour l’adversaire, il prend un carton jaune gratuit. Il était complétement absent sur le but.

Bensebaïni (5/10): Il a eu un bon apport offensif, mais sans atteindre l’objectif. Son entente avec Belaïli a aussi disparu. Défensivement, il a déserté son côté gauche sur le but adverse, il aurait du demander à un coéquipier de le remplacer sur le côté gauche juste avant le corner. Il a pris un avertissement, qu’il aurait pu éviter.

Bennacer (5/10) : Smaïl a alterné le bon et le moins bon. Pertes de balles dans certaines situations dangereuses. Mais il s’est rattrapé en gagnant beaucoup de duels. Mais il n’a pas apporté des solutions pour l’attaque des Verts.

Bendebka (4/10) : On n’a pas vu le bon Bendebka qui est rentré en deuxième période face à la Sierra Leone. IL n’a rien fait pour orienter le jeu vers l’avant. Il a cédé sa place à Yacine Brahimi à la 73e minute. Mais Yacine a juste réussi à mettre le danger dans le camp adverse une seule fois en 22 minutes de présence sur le terrain.

Feghouli (3/10) : Sofiane était transparent. Il faut le dire, il n’est plus au mieux de sa forme. Il a été remplacé par Boulaya à la 64e minute. Farid Boulaya n’est pas aussi au mieux de sa forme. Il nous a bluffé lors du match face au Ghana. Un joueur comme Sayoud aurait largement fait mieux que Boulaya.

Mahrez (3/10) : Il tombe facilement dans le piège de l’hors jeu. Il n’a presque rien proposé à Bounedjah , ni à Slimani. On est vraiment très loin du Mahrez qu’on a connu sous le maillot vert. Les Coup-Francs sont mal exécutés avec Belaïli.

Belaïli (3.5/10) : Youcef est trop brouillon dans son jeu. Il ne réussi presque rien dans les 18mètres adverses. Il tombe assez facilement dans le piège du hors jeu.

Bounedjah (3/10) :  Baghdad a voulu trouver le chemin des filets, mais il décroche souvent pour combiner avec ses coéquipiers. Ce qui fait qu’il est souvent absent sur les actions dangereuses. Les Verts ont souvent été en sous nombre sur certaines actions dangereuses. Il fut remplacé par Slimani à la 64e minute. Mais Slimani se loupe sur une action de but. C’est incroyable ce que Islam a raté.

 Belmadi : Le sélectionneur national aligne Feghouli pour la deuxième fois durant cette CAN. Sofiane rate ses deux matchs. Aucun apport offensif. Belmadi s’entête à faire jouer Boulaya. On l’a vu face à la Sierra Leone, Mahrez était à moins de 6 mètres de Boulaya, ce dernier n’a pas trouvé mieux que de nous faire une parabole pour transmettre son ballon à Mahrez. Alors qu’en football quand il n’y a pas d’obstacle, il faut choisir le chemin le plus court….. . L’entrée de Boulaya est un mauvais choix, il fallait garder Bounedjah et faire rentrer Slimani pour jouer en sur nombre devant. On ne comprend pas pourquoi Amoura est non incorporé. Amoura c’est un Ounas bis.

Un jour comme Sayoud aurait pu avoir un grand apport, de part son expérience en ligue des champions avec le CRB. Mais Belmadi pense que Sayoud arrive après Feghouli et Boulaya. La règle est d’utiliser les joueurs les plus en forme et ne pas se baser sur des noms pour faire ses choix. C’est ce qu’a tué beaucoup de sélections. Et surtout d’instaurer une concurrence loyale à tous les postes. C’est ce qu’a fait Belmadi depuis son arrivée. Mais hélas ce principe est délaissé.

Good luck pour le match face à la Côte d’Ivoire. La victoire passe par un travail psychologique avec tous les joueurs. Il ne faut lâcher rien.

 MS – algerie.football