28/06/2022

Galeries vidéos et photos

Equipe d'Algérie-Ligue 1 et Coupes

AGO de la FAF : Amara quitte son poste et altercations entre dirigeants et gestionnaires

Charef Eddine Amara
0Shares

APS – Le président démissionnaire de la Fédération algérienne de football (FAF) Charaf-Eddine Amara a indiqué jeudi qu’il quittait ses fonctions « la conscience tranquille », après 14 mois aux commandes, marqués notamment par une élimination de l’équipe nationale en barrages de la Coupe du monde 2022 au Qatar.

« Les membres de l’assemblée générale ont adopté à l’unanimité les bilans moral et financier, chose qui m’a beaucoup soulagé. Malgré tout, je pense que mon bilan est positif sur tous les plans, y compris celui qui concerne le volet financier qui a été critiqué, mais que je défends car il est justifié. Je pars la conscience tranquille avec le sentiment du devoir accompli », a indiqué Charaf-Eddine Amara aux médias à l’issue des travaux de l’Assemblée générale ordinaire (AGO).

Au terme de cette AGO, le président Charaf-Eddine a officiellement annoncé sa démission, au même titre que six membres de son Bureau fédéral. Les membres de l’assemblée générale ont validé sa démission, 14 mois après son élection à la tête de l’instance fédérale.

 » Je remercie les membres de l’assemblée générale pour avoir adopté les deux bilans tout en validant ma démission. Aujourd’hui, je quitte la FAF dans les meilleures conditions. J’ai travaillé avec sérieux et fidélité pour mon pays, en mettant tous les moyens pour nos sélections nationales », a-t-il ajouté.

« Il y a eu des acquis qui ont été réalisés et d’autres chantiers qui sont toujours en cours. Les fruits seront récoltés plus tard, je souhaite bon courage à mon successeur », a-t-il conclu.

Pour rappel, Charaf-Eddine Amara avait annoncé sa démission le jeudi 31 mars dernier, deux jours après l’élimination de l’équipe nationale en barrage de la Coupe du monde 2022 au Qatar (21 novembre – 18 décembre), au terme de sa double confrontation face au Cameroun (aller : 1-0, retour : 1-2, a.p). Deux mois plus tôt, les « Verts » avaient été éliminés sans gloire dès le premier tour de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2021 (reportée à 2022) au Cameroun.

Charaf-Eddine Amara avait été élu le 15 avril 2021 à la tête de la FAF, en remplacement de Kheïreddine Zetchi, qui avait renoncé à briguer un second mandat. L’Assemblée générale élective (AGE) aura lieu le jeudi 7 juillet prochain.

L’AG a connu des altercations verbales entre le président de la LFP M Abdelkarim Medouer et Amar Bahloul l’ex membre du bureau fédéral actuel et ancien. Les deux acteurs ont échangé des accusations sur le train de vie. M Bahloul accuse M Medouer de louer une résidence au club des pins pour la somme de 150 000 DA, tout en puisant dans les caisses de la LFP. L’autre altercation a lieu entre M Zerouati le président de la JSSaoura et M Debichi le SG de la FAF. Des menaces ont été échangées entre les personnes. 

 L’image envoyée par ces altercations nuit au football algérien. Les algériens excellent dans les disputes intestines entre eux, pendant que des étrangers viennent « massacrer » l’équipe nationale et les clubs engagés en coupes africaines en algérie même. Et cela sans que personne n’arrête ce « massacre ». APS et algerie.football