Présidence de la FAF : Qui sont les possibles candidats?

Présidence de la FAF : Qui sont les possibles candidats?

0Shares

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF) Charaf-Eddine Amara a quitté officiellement  ses fonctions ce jeudi lors de l’assemblée générale ordinaire de la FAF.  Amara est resté 14 mois aux commandes, son bilan est marqué par une élimination amère de l’Algérie lors du match barrage qualificatif au mondial 2022, face au Cameroun.

 Toute l’Algérie attend l’élection du 7 juillet prochain pour élire un nouveau président avec un nouveau bureau fédéral qui sera à la hauteur. Un bureau fédéral qui doit être uni comme un seul bloc afin de travailler pour le bien du football national et de l’équipe nationale. Et ne pas chercher à courir derrière les frais de mission et surtout ne pas gaspiller l’argent destiné au développement du football algérien et au bien être de l’équipe nationale dans toutes ses catégories. Il faut en finir avec des membres du bureau fédéral qui passent des nuits dans des hôtels de luxe à Alger ou ailleurs, au frais de la FAF. Le Centre de Sidi Moussa construit au temps de l’ex président Raouraoua peut héberger les membres du bureaux fédéral de passage à Alger pour une mission. Sans oublier les logements louées à des gestionnaires du football national, au frais toujours de la FAF ou de la LFP. A un certains moment, il faut savoir dire stop.

Qui sont les candidats ( possibles) au poste du président de la FAF ?

 C’est la question que se posent pas mal de sportifs amoureux de la balle ronde en Algérie. Des noms comme  Abdelhakim Serrar, Amar Bahloul , Oualid Sadi ou Djahid Zefizef circulent. Certains souhaitent voir M Mohamed Raouraoua revenir à la gestion de la FAF. Raouraoua a le charisme et connait bien les rouages du football africain.

On a des profils divers, des candidats. Serra est un ex international algérien , qui a remporté des titres avec l’ESSetif et l’équipe nationale. Mais certains présentent sa candidature comme un barrage à Oualid Sadi, sans plus.

Oualid Sadi : Il a travaillé longtemps avec Raouraoua comme manager surtout entre 2013 et 2015. Donc il connait le football africain. Mais est ce qu’il pourra réunir une équipe pour former un bureau fédéral uni et soudé.

Amar Bahloul : Sa candidature est quasi impossible , et difficile à accepter par l’opinion public. Il traîne beaucoup de casseroles.

Djahid Zefizef : Un ancien de l’équipe de Raouraoua. Il était membre du bureau fédéral de l’ex président Kheiredine Zetchi. Mais M. Djahid Zefizef a officiellement démissionné du Bureau fédéral de la Fédération algérienne de football en septembre 2018,en raison de ses obligations professionnelles. Il a été remplacé par M. Abdellah Gueddah. Donc Djahid Zefizef ne pourra pas valider sa candidature à l’élection à la présidence de la FAF. D’autant M Zefizef était manager de l’équipe d’Algérie lors du match barrage face au Cameroun. Et il n’a pas pu protéger l’équipe nationale d’Algérie des jeux des coulisses dont elle a été victime. L’Algérie paye aujourd’hui cette lacune pour ne pas dire négligence. Car il fallait coûte que coûte protéger l’équipe d’Algérie. 

Dans moins de dix jours, la commission chargée de recueillir les candidatures et présidée par M Ali Malek, va rendre la liste officielle des candidats retenus à cette élection. Wait and see. MS – algerie.Football

Share

Written by:

3 188 Posts

View All Posts
Follow Me :