Qualifications Mondial-2018/Tanzanie-Algérie (2-2) : Slimani ressuscite les Verts

Partager sur votre compte
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

DAR ES SALAAM – La sélection algérienne de football, menée (2-0) par la Tanzanie en match aller du 2e tour des qualifications au Mondial-2018 samedi à Dar es Salaam, est revenue de très loin en toute fin de match grâce à son attaquant Islam Slimani, auteur d’un doublé salvateur aux 71e et 75e minutes.

Ce score de parité (2-2) donne une sérieuse option aux Verts, surtout que le match retour se jouera à domicile et dans des conditions nettement plus favorables, mardi au stade Mustapha-Tchaker de Blida (19h15).

Les choses avaient pourtant très mal démarré pour les Verts, tombés sur un adversaire coriace et entreprenant qui a d’ailleurs failli ouvrir la marque dès la 3e minute, suite à un flottement dans la défense algérienne.

La troupe à Christian Gourcuff a timidement réagi au quart d’heure de jeu par Belfodil, mais sans grand danger pour les locaux, dont la domination ne cessait d’être de plus en plus pesante au fil des minutes.

Aly Samata a été le plus en vue des joueurs tanzaniens. L’attaquant du TP Mazembe est d’ailleurs le premier à s’être procuré une véritable occasion dans ce match, d’un tir puissant ayant ricoché sur la barre transversale (21e).

  

Douze minutes plus tard, suite à une nouvelle offensive bien orchestrée par les locaux, Carl Medjani intervient en catastrophe pour suppléer son gardien, battu, et écarter le danger sur la ligne.

Les Verts sont vraiment malmenés en ce début de match et après avoir repoussé deux nouvelles offensives aux 36e et 39e minutes, respectivement devant Mussa et Samata, ils finissent par craquer et concéder l’ouverture du score, juste avant la pause.

Elias Maguri, libre de tout marquage au point de penalty, a reçu un centre tendu de l’aile gauche et trouvé la pleine lucarne d’une belle tête qui a laissé M’bolhi pantois (1-0, 43e).

La mi-temps est sifflée quelques instants plus tard, avec ce léger avantage pour les Tanzaniens, qui reviennent avec la même hargne et la même détermination après la pause.

Les efforts des locaux sont récompensés dès la 55e minute par un 2e but, signé ce diable de Samata, qui a transpercé la défense algérienne par ses dribbles, avant de mettre le ballon hors de portée de M’bolhi, d’un tir du plat du pied (2-0).

Slimani entre en action

Pensant peut-être avoir plié le match après ce but, les Tanzaniens ont reculé d’un cran, abandonnant l’initiative du jeu aux Algériens, qui n’en demandaient pas plus pour revenir dans la rencontre.

A la 71e minute, suite à une balle en cloche de Walid Mesloub, « le sauveur » Islam Slimani part à la limite du hors-jeu avant de fusiller le gardien adverse d’un tir à bout portant (2-1).

Quatre minutes plus tard, suite à une nouvelle offensive des Verts, Mahrez hérite du ballon au niveau du rond central, progresse sur quelques mètres balle au pied, avant de lancer Slimani sur l’aile droite.

L’ex-Belouizdadi s’infiltre dans la surface de réparation, dribble le gardien tanzanien Mustafa et pousse victorieusement le ballon dans les bois vides (2-2, 75e).

Bien qu’assommés par ce retournement de situation, les Tanzaniens ont essayé de reprendre les choses en main pendant le dernier quart d’heure, notamment par leur maître à jouer Aly Samata, en vain.

Après avoir refait leur retard, les Algériens ont bien bétonné leur défense, ce qui leur a permis de conserver leur acquis jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre malien Mahamadou Keita et prendre par la même occasion une sérieuse option sur la qualification.APS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *

Souscrivez à notre Newsletter
Vous serez informé de nos mises à jour importantes : images - vidéos - événements
Merci pour votre inscription et de votre confiance
Votre vie privée sera respectée.
Don't miss out. Subscribe today.
×
×